in

La protection des pangolins en afrique face aux menaces croissantes

pangolin

 

Une protection renforcée des pangolins devrait être une priorité au milieu des menaces croissantes pour leur survie liées à la chasse illégale et aux stress climatiques, a déclaré samedi un militant africain lors de la Journée mondiale du pangolin.

Edith Kabesiime, responsable des campagnes au Bureau mondial de la protection des animaux en Afrique, a déclaré que le mammifère nocturne à écailles que l’on trouve dans les forêts tropicales d’Asie et d’ Afrique est devenu en danger en raison des menaces induites par l’homme.

«Les pangolins endurent des souffrances inimaginables car ils sont fumés et traînés hors de leurs arbres et de leurs terriers, matraqués avec des gourdins et des flèches, puis bouillis, parfois vivants pour leurs écailles», a déclaré Kabesiime dans un communiqué publié à Nairobi.

Elle a déclaré que les pangolins pourraient surpasser les éléphants et les rhinocéros en tant qu’animaux les plus trafiqués dans un contexte de demande croissante pour leurs écailles et leur viande dans l’industrie mondiale de la médecine traditionnelle.

Kabesiime a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve scientifique de la valeur médicinale des parties du corps du pangolin, ajoutant que leur protection était essentielle pour maintenir l’équilibre des écosystèmes.

Le commerce des pangolins est interdit en vertu de l’annexe 1 de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES) de la faune et de la flore sauvages.

Kabesiime a déclaré qu’une application stricte des lois nationales et internationales, la promotion des thérapies à base de plantes et de synthèse associées à un soutien à des moyens de subsistance alternatifs parmi les communautés rurales sont essentielles pour renforcer la protection des pangolins.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire