L’entrepreneur nigérian qui a fondé une entreprise de poupées afro de 10M de dollars avec seulement 30 dollars

L'entrepreneur nigérian qui a fondé une entreprise de poupées afro de 10M de dollars avec seulement 30 dollars 1

 

Un Nigérien a fondé une entreprise de jouets de 10 millions de dollars avec seulement 30 dollars. 

À 18 ans, Paul Orajiaka de l’État nigérian de Warri, dans le sud du pays, avait désespérément envie de migrer aux États-Unis pour des pâturages plus verts. Il était convaincu au-delà de tout doute raisonnable qu’il ne pouvait avoir un brillant avenir qu’en Amérique.

Il était si désespéré qu’il a fait plusieurs voyages infructueux avec ses amis à l’ambassade américaine pour un visa américain. La chance ne lui sourit pas car tous ses amis ont obtenu leur visa sauf lui.

L'entrepreneur nigérian qui a fondé une entreprise de poupées afro de 10M de dollars avec seulement 30 dollars 3

Honteux du résultat, Orajiaka ne pouvait pas retourner à Warri parce qu’il craignait d’être ridiculisé par ses amis. Il est resté à Lagos, la plus grande ville commerciale du Nigéria, pour travailler avec sa belle-famille sur un marché local appelé Idumota Market.

«Ce n’était pas du tout amusant. Je me sentais comme un poisson jeté dans une mer, rempli de requins, et là, j’essayais de ne pas être mangé. Tous ces facteurs m’ont encouragé à m’efforcer de me démarquer. Dans cet esprit, je n’avais pas d’autre choix que de m’y habituer », a déclaré Orajiaka à Forbes.

Cette mesure réticente prise en raison de la frustration s’est avérée être un chemin de réussite et d’épanouissement pour Orajiaka. Alors qu’il était au marché, Orijiaka a rencontré d’autres jeunes hommes comme lui qui se sont imposés sur le marché. Mais pour lui, le moment n’était pas encore venu de lancer sa propre entreprise . Il connaissait la valeur de l’éducation en tant qu’entrepreneur potentiel.

https://www.instagram.com/p/CMSxCW8F2t5/

Il s’est inscrit à l’Université de Lagos (UNILAG) pour poursuivre des études en comptabilité, après quoi il a obtenu sa maîtrise en administration des affaires (MBA) à la Lagos Business School, Pan-African University (PAN).

«Comme prévu, après avoir terminé mes études, je suis devenu mieux équipé pour le voyage à venir, ce qui m’a permis de porter la gestion et l’administration de mon entreprise à une plus grande échelle», a-t-il déclaré.

Avec un capital de 30 dollars en 1997, Orajiaka a fondé une société de jouets appelée Auldon Limited . En 2014, le chiffre d’affaires de l’entreprise avait atteint 10 millions de dollars tout en fournissant plus de 350 emplois directs et indirects.

Auldon fabrique des poupées et autres jouets qui promeuvent et enseignent la culture africaine aux enfants . Les jouets d’Auldon sont populaires non seulement au Nigeria mais au Ghana, en Afrique du Sud, au Kenya et en Europe.

Le voyage d’Orajiaka semble tout rose pour lui mais il a eu un début amer. Créer une entreprise dans un pays en développement comme le Nigéria n’est pas facile, a-t-il déclaré. «J’ai failli abandonner parce qu’au départ, c’était une tâche ardue de construire cette entreprise à partir de zéro, surtout sans financement bancaire. C’était presque impossible de continuer, mais ma frustration et ma colère contre le système bancaire, associées à un manque de soutien, ne m’ont fait que persévérer davantage, être plus passionnée et déterminée à faire en sorte que l’entreprise se développe.

L'entrepreneur nigérian qui a fondé une entreprise de poupées afro de 10M de dollars avec seulement 30 dollars 5
Paul Orajiaka est propriétaire d’Auldon Limited. Photo: Magazine du PDG

De nombreux entrepreneurs, confrontés à de tels défis, échouent, mais Orajiaka a résisté à la tempête par la passion et les émotions et en inculquant la même chose à ses employeurs.

En 2014, Orajiaka a constaté une lacune du marché dans l’industrie du jouet où la plupart des jouets dans les maisons africaines sont des poupées blanches. Il a ensuite lancé le Unity Girl Doll Project, une collection de poupées de développement pour enfants de 14 pouces qui représentent les trois principales tribus du Nigéria – Hausa, Ibo et Yoruba – pour éclairer les enfants sur la culture nigériane.

«Pour moi, ma passion est de les éduquer avant l’heure avec des valeurs nigérianes positives et c’est pourquoi toutes les poupées ont un contenu qui leur apprend toutes les histoires positives et les valeurs qu’elles doivent inculquer à mesure qu’elles grandissent», a-t-il déclaré.

Selon lui, les poupées viennent dans des tailles de 14 pouces et sont vêtues de vêtements locaux, et ont les caractères suivants; Amaka (Ibo), Ronke (Yoruba) et Aisha (Haoussa).

Il a ajouté que les trois poupées contiennent des livrets qui vous renseignent sur la culture, les antécédents, la langue et d’autres détails des trois principales tribus; Hausa, Ibo et Yoruba.

Orajiaka a signé en 2019 un protocole d’accord avec le plus grand fabricant de jouets d’Europe, Polesie, dans le cadre de sa décision de conquérir le marché régional du jouet.

 

Laisser un commentaire