L’ABC des herbes médicinales africaines

L'ABC des herbes médicinales africaines 1

L’Afrique est un continent extraordinairement fertile qui est particulièrement riche en herbes médicinales. Les gens qui viennent de ce continent comptent principalement sur les herbes pour une bonne santé. Étant donné que la tradition de la phytothérapie s’étend sur des siècles en Afrique, ce continent est littéralement à l’origine de l’herboristerie. Fait intéressant, alors que la compréhension occidentale de l’herboristerie avait sa base dans les pratiques anciennes et médiévales de l’herboristerie, la compréhension orientale de l’herboristerie a co-évolué et a été influencée par davantage les pratiques traditionnelles chinoises et indiennes de la médecine.
Herbes médicinales africaines

Avec les cultures, les plantes médicinales africaines sont importantes dans la culture moderne de l’Afrique. Par exemple, le Bili Twist qui est cultivé en Afrique de l’Ouest est utilisé pour extraire une huile qui ressemble à l’huile de sésame. En Afrique de l’Est, les feuilles de bemba qui ont une teneur en vitamine C de 4 000 milligrammes pour 100 grammes sont cuites avec du café comme pesticide naturel.

Apprendre l’ABC des herbes médicinales africaines

L’Afrique est un continent extrêmement fertile et riche en herbes. Les gens qui viennent de ce continent comptent principalement sur les herbes pour leur bien-être. Étant donné que la tradition de l’herboristerie remonte à des siècles en Afrique, ce continent est à l’origine de l’herboristerie. La compréhension occidentale de l’herboristerie avait son noyau dans les pratiques anciennes et médiévales de l’herboristerie, tandis que la compréhension orientale de l’herboristerie a co-évolué et a été influencée par les pratiques traditionnelles chinoises et indiennes de la médecine.

A côté des cultures, les plantes médicinales africaines sont les plus importantes. Par exemple, le Bili Twist est cultivé en Afrique de l’Ouest dont il est utilisé pour extraire de l’huile ressemblant à de l’huile de sésame. En Afrique de l’Est, les feuilles de Bemba qui ont une teneur en vitamine C de 4000 milligrammes pour 100 grammes sont grillées avec du café comme pesticide naturel.

En Afrique, les praticiens de Hosha a n’dzanga (guérisseur traditionnel) appliquent les herbes de plusieurs manières. L’un des moyens les plus courants est l’utilisation d’une teinture d’infusion en plaçant les herbes nécessaires dans une dose d’alcool ou de vinaigre. Une autre façon d’administrer les herbes est comme un masala à cuire avec un repas pour la cuisson.

Comprendre comment les herbes médicinales africaines sont utilisées

Comment les herbes médicinales africaines sont utilisées

En Afrique, les personnes ayant la désignation de professionnel de la santé Hosha a n’dzanga (guérisseur traditionnel) appliquent les herbes de diverses manières. L’un des moyens les plus utilisés est l’utilisation d’une teinture d’infusion en plaçant les herbes nécessaires dans une dose d’alcool ou de vinaigre. Une autre façon d’administrer les herbes est comme un masla à cuire avec un repas pour la cuisson.

En conclusion, on pense que l’utilisation des herbes médicinales en Afrique remonte à des milliers d’années. Ces plantes médicinales font également partie intégrante de diverses cultures et arts africains qui peuvent être appréciés à travers l’artisanat, les représentations théâtrales et la phytothérapie.

Laisser un commentaire