3 jours après le krach du 7 septembre, voici l'état d'esprit des investisseurs de Bitcoin

3 jours après le krach du 7 septembre, voici l'état d'esprit des investisseurs de Bitcoin

Après les événements du 7 septembre, la plupart des cryptos du marché ont réussi à se redresser rapidement et à retrouver leurs niveaux de prix précédents. La plupart, sauf Bitcoin.

Maintenant, il y a eu une certaine résistance sur les graphiques des prix, c’est pourquoi la pièce du roi n’a pas touché encore 52 000 $. Cependant, la plus grande préoccupation est la suivante : qu’en est-il des investisseurs ? Parce que pendant le creux, ils ont certainement vu des pertes importantes.

Est-ce que cela les a poussés à vendre et si oui, comment la lente reprise affecte-t-elle le comportement des investisseurs ? Les investisseurs en Bitcoin restent optimistes

Alors que le jour du krach a vu la vente, à l’heure actuelle, le marché est observant l’achat comme la tendance dominante. Au moment de mettre sous presse, Bitcoin semblait avoir du mal à dépasser 47 000 $. Cependant, cela n’a pas démotivé les investisseurs puisqu’ils sont devenus nettement plus optimistes qu’auparavant.

Ses effets se ressentent aussi sur le marché car le solde des échanges est au plus bas en 3 ans.

Dans le même temps, les retraits de change ont atteint leur le plus élevé en un mois. Plus de 2 500 BTC ont quitté les échanges au cours de la semaine dernière.

La tendance sociale du « buy the dip » a grandement contribué à cela. Cette tendance a principalement motivé les investisseurs à se lancer sur le marché alors que les outils sociaux observés ce terme ont atteint un sommet de 4 mois. Au moment de la rédaction, en effet, l’indicateur était remonté à ses niveaux de mai.

Les volumes de recherche « Achetez le creux » montaient en flèche | Source :

Santiment

Acheté la bonne décision ?

En fait, c’était la bonne décision. Cela s’est en fait avéré être un mouvement bénéfique pour eux. Le marché est revenu aux bénéfices après avoir plongé dans les pertes hier. Alors qu’il y en avait qui vendaient à perte, il y avait aussi ceux qui achetaient pendant la baisse et qui maintenant

Laisser un commentaire